BLOG

Pourquoi consommer local ?

Pourquoi consommer local ?

Publié le Jeudi 09 Mai 2019

Consommer local est un concept qui a le vent en poupe, surtout au niveau alimentaire. Mais sait-on vraiment pourquoi ? Les avantages sont nombreux, pour soi, pour les autres et pour l’endroit dans lequel on vit.

C’est meilleur pour la santé

Les aliments produits et vendus localement sont souvent issus de plus petites exploitations, engagées dans une agriculture raisonnée, voire bio. De plus, comme ils arrivent plus vite dans votre assiette, ils sont plus frais et contiennent plus de vitamines et de minéraux que ceux produits de manière industrielle à plus de 1000 km. Et ils n’ont pas besoin d’être dopés aux conservateurs ni d’être traités pour garder leur belle allure ! C’est donc meilleur pour la santé de consommer local 🙂

C’est meilleur au goût de consommer local

Il n’y a qu’à faire une dégustation pour s’en convaincre ! Les produits locaux, de saison, sont forcément meilleurs puisqu’ils bénéficient du terroir et du climat qui leur correspondent ! Les pommes de terre de Noirmoutier sont plus savoureuses quand on est sur l’île au printemps. Les moules de Pénestin sont plus agréables à déguster sur le littoral de Sud-Bretagne en été. Les fromages de chèvre de Poitou-Charentes, issus d’élevages traditionnels, sont bien mieux affinés du côté de Niort ou de la Rochelle. Et je ne parle même pas des nombreux vignobles qui parsèment la France !

C’est meilleur pour l’environnement

Consommer local, c’est réduire la distance entre le producteur et le consommateur. Il y a donc moins de route à faire, moins d’énergie à utiliser pour les livraisons, moins de chambres froides à mobiliser, moins d’emballage protecteur à gaspiller, pas de traitement à effectuer pour que les fruits restent pommelés et brillants dans les entrepôts…

C’est meilleur pour la vitalité des marchés

Les marchés sont des lieux privilégiés pour réunir les producteurs locaux et ranimer la convivialité. Tout le monde s’y retrouve, en famille, entre amis ou en solo, pour déambuler entre les étals du poissonnier, du maraîcher, du fromager, de l’apiculteur, du charcutier… Les places ou les halles où se tiennent les marchés gardent ainsi toute leur raison d’être. Sans oublier les terrasses avoisinantes pour partager un café ou un verre, une fois les paniers remplis.

C’est mieux pour le lien social de consommer local

Fréquenter la boulangerie voisine et aller au marché, ça crée des liens avec les habitants. Après 3, 4 achats réguliers, vous discuterez de la météo, des grandes marées, des animations locales… avec les vendeurs et les autres habitants. Vous en saurez également davantage sur les modes de production locales, sur les bonnes adresses du coin, sur l’ouverture de la nouvelle piscine…

C’est mieux pour être reconnu

Une fois que vous n’êtes plus un client anonyme, vous avez le droit à quelques égards. Votre avis compte, vos goûts aussi. Vous n’aurez donc plus de baguette palichonne si vous les aimez bien cuites. Votre araignée de mer sera choisie bien pleine et remise avec quelques judicieux conseils de cuisson. Une crêpe supplémentaire vous sera peut-être même offerte quand vous en achèterez une douzaine ?!

C’est mieux pour le dynamisme du territoire de consommer local

En consommant local, vous activez un cercle vertueux. Vous participez à la pérennité des producteurs locaux qui vont pouvoir mieux vivre sur leur territoire et qui vont maintenir l’activité des services publics à leur disposition : écoles, mairie, maison médicale, la Poste… Toute la population est concernée et chacun, à son tour, pourra profiter des aménagements réalisés sur les communes !

Ça marche aussi pour le non-alimentaire

Les circuits courts ont aussi du bon avec les artisans non-alimentaires ou les créateurs ! Un installateur de fenêtres ou un poseur d’isolation installé à côté de votre maison connaît bien le climat local, les effets du vent, des embruns, des aiguilles de pins qui tombent… Ses travaux tiendront compte de ses particularités. Et si un problème survient, il pourra intervenir plus rapidement.

Côté déco, mobilier ou aménagement extérieur, le bonheur est également dans le local. Rien de tel qu’un créateur amarré sur le port pour sublimer des toiles de voile recyclées. Pas mieux renseigné qu’un horticulteur du coin pour savoir s’il faut planter des hortensias ou des graminées.

Autant aller au bout de votre démarche en fréquentant également la petite salle de ciné voisine, le club de sports du quartier ou la ressourcerie communale !

Vous voyez d’autres atouts aux circuits courts ?