BLOG

C’est (déjà) la pleine saison des ports de Saint-Gilles Croix de Vie !

C'est la pleine saison des ports à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Publié le Jeudi 24 Mai 2018

Sur le 1er port sardinier de la façade atlantique, l’activité est déjà frétillante. C’est bien sûr la faute au petit poisson vif argent qui rythme la vie des ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Dans le sillage de la quarantaine des bateaux de pêche immatriculés ici, les activités nautiques ont aussi le vent en poupe !

La sardine, star des ports de Saint-Gilles-Crois-de-Vie

Sur les 3500 tonnes de poissons vendus chaque année à la criée de Saint-Gilles, 2500 sont des sardines. Pêchées à 3 heures de distance des côtes, elles sont débarquées sur les quais en début d’après-midi. Puis elles remplissent, entre autres, les boîtes Label Rouge de la conserverie de la Perle des Dieux et Gendreau. De mai à septembre, fraîches ou préparées à l’ancienne, elles font les délices des grandes tables comme des pique-nique. D’ailleurs, en pleine saison, Nathalie, concierge hoomy et adepte des produits frais, recommande de retrouver les sardines sur les marchés locaux qui s’approvisionnent directement des ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. C’est l’occasion de les associer aux multiples « richesses du coin ». Et même d’assister aux fêtes de la sardine en mai et en fin juillet !

A bon port pour la plaisance

A quelques pas du port de pêche que les gillocruciens ont su préserver, le port de plaisance retrouve également son rythme de croisière. Sur l’aire technique au-dessus des pontons, on ponce, on peint, on anti-fouling, on vérifie les voiles… Dans la foulée, les mises à l’eau reprennent et les 1ères régates s’annoncent. Sur les proues, la marque Bénéteau est souvent présente. Normal quand on sait qu’elle est née ici, en 1884, à Croix-de-Vie. Pas de doute : l’activité portuaire irrigue bien cette cité vendéenne. Sans être un vieux loup de mer, Nathalie apprécie ces ports, « très vivants, pour se balader et boire un verre. ».

Les planches sont de sortie !

Très active et marcheuse au long cours, Audrey passe des ports à la Corniche, de la ville au Jaunay, dans « différents coins pour se dépayser ». Lors de ses balades, elle assiste aussi à la réouverture des clubs de surf sur la plage de Saint-Gilles et de Brétignolles. Actuellement, la température de l’eau gagnant quelques degrés, les surfeurs se font plus nombreux sur les vagues printanières. Le fils de Audrey fait partie de ceux-là : « en sortant du travail, il vérifie les vagues sur les webcams et prend sa planche. ».  

Avec des activités nautiques qui se sont associées aux activités portuaires, Saint-Gilles Croix de Vie a de quoi faire « croire qu’on est en vacances toute l’année. ». Et pour trouver les bonnes adresses, les infos sur les animations locales, vous pouvez compter sur Nathalie. Elle est forcément « au courant ».