BLOG

Comment bien chauffer sa maison de vacances ?

Bien chauffer sa maison de vacances

Publié le Mardi 19 Novembre 2019

Quelle solution pour chauffer sa maison de vacances ? De plus en plus de courts séjours se déroulent en hiver, à la campagne ou en bord de mer. Mais passer Noël près de la plage, sans un bon chauffage, ce n’est pas un cadeau ! Découvrez vite nos solutions !

Une évolution nécessaire pour le confort et pour son budget

Dans une résidence secondaire occupée 10 à 15 semaines par an, surtout aux beaux jours, le chauffage est rarement une priorité. Cependant, si l’on souhaite profiter de sa maison ou la louer en hiver, il devient nécessaire de faire monter la température sans faire grimper son budget !

Régis Réculeau, artisan et directeur associé d’EGS (Electricité Générale Service) à Commequiers (85), a l’habitude d’intervenir sur les résidences de St-Gilles Croix de Vie et des communes aux alentours. Il nous livre son avis pour un meilleur confort à un bon rapport qualité/prix.

Bien isoler sa maison de vacances avant de chauffer

Notamment pour les maisons en rénovation, Régis est catégorique : « il faut commencer par l’isolation. ». Il précise : « il faut déjà isoler les plafonds » car l’air chaud s’élève naturellement. Exemple assez classique : dans une maison des années 1970, de 25 à 30% des déperditions de chaleur se font par le toit.

2ème point sensible : les murs. Des fuites d’air conséquentes se font aussi par les cheminées. Chaque cas étant unique, Régis recommande de faire appel à un artisan local pour l’isolation afin d’être bien conseillé et que les travaux soient bien réalisés, sans espace vide et avec une bonne aération. Une entreprise de proximité aura tout intérêt à satisfaire son client si elle veut bénéficier d’un bon bouche-à-oreille.

Chaudière ou pas ?

Les chaudières gaz ou fioul sont présentes dans la majorité des résidences principales françaises. Elles sont moins intéressantes dans des maisons souvent inoccupées. De plus, elles réclament un entretien régulier. L’artisan vendéen rappelle qu’une chaudière, « moins on l’utilise, plus on l’entretient. ». Et les chaudières actuelles, performantes, sont celles à condensation, dont l’achat est très difficile à amortir dans le cadre d’une utilisation ponctuelle.

Le charme (relatif) du feu de bois dans une maison de vacances

Beaucoup d’ex-fermes ou ex-maisonnettes de pêcheurs sont dotées de cheminée. A utiliser telle quelle, à aménager avec un insert ou à reconvertir avec un poêle à bois. Une petite flambée reste très agréable aux premiers frimas de l’automne ou aux dernières gelées de Pâques. La chaleur fournie est vraiment intéressante et le foyer constitue un élément de déco qui séduit les locataires. Malgré tout, l’entretien reste conséquent et cela ne permet pas de remplacer tout un système de chauffage quand le froid s’installe. Sans compter qu’il faut penser à renouveler le bois ou les granulés.  

Des radiateurs très branchés pour les résidences secondaires

Dans les maisons de vacances, les (nouveaux !) radiateurs électriques réunissent tous les avantages. « Finis les grille-pains ! Les radiateurs à inertie et ceux à fluide sont performants, économes et offrent un bon rapport qualité/prix. Ils occupent peu de place et s’installent partout » Ils accumulent la chaleur et la restituent de façon homogène, en permettant des économies d’énergie. Ils permettent de bénéficier d’un chauffage très confortable, très souple et très facile à utiliser. « Le chauffage peut se faire pièce par pièce, selon l’occupation du moment. Un bouton et ça marche ! ». Dans les gammes présentes sur le marché, il existe de grands panneaux capables de chauffer de grandes pièces hautes de plafond.

A allumer à l’avance pour un chaleureux accueil !

Pour profiter au mieux des radiateurs électriques « nouvelle génération », Régis recommande de chauffer à 19°C. « Les 2,3 degrés supplémentaires pour atteindre 21°C coûtent cher. » Mieux vaut mettre un pull !

Quand une maison est rouverte pour un séjour hivernal sur le littoral, il conseille d’enclencher les radiateurs 3 à 6 heures avant de s’installer pour faire disparaître l’humidité. Sinon « 2, 3 heures de chauffage suffisent pour récupérer une température confortable dans une pièce de 25 m2. ». Pour autant, Régis ne conseille pas forcément d’installer une gestion à distance qui nécessite une ligne téléphonique. Il est peut-être aussi simple de demander à quelqu’un de confiance de venir allumer le/s radiateur/s. La simplicité et l’efficacité, c’est souvent une question de bon sens !

Pour résumer : 1. isoler, 2. installer des radiateurs à inertie, 3. sortir les pulls et les plaids. Si vous utilisez d’autres moyens pour chauffer votre maison de vacances, dites-le nous.