Témoignage : Une locataire en vacances à Noirmoutier - Hoomy

Témoignage : Une locataire en vacances à Noirmoutier

Publié le
noirmoutier, marais

Aujourd’hui, on ouvre le carnet de voyages d’une locataire hoomy en séjour sur l’île de Noirmoutier, à l’Epine. Top départ pour un témoignage qui illustre la belle saison estivale sur la côte Atlantique !

Jour 1 – Une location conforme aux photos de l’annonce

« Au moment de réserver en ligne, ce sont la localisation et 2,3 photos de la maison qui ont guidé mon choix. Dès l’arrivée, nous avons la confirmation que tout répond à notre attente. La petite cour-terrasse pour profiter de pauses et de repas au soleil, la spacieuse pièce de vie, le charme des murs blancs avec volets bleus… : tout y est ! Avec, en bonus, un appentis pour ranger les vélos et une haie de passiflore en fleurs. C’est quelqu’un de la famille de la propriétaire qui nous accueille et qui vient juste de faire nos lits. Pour nous faciliter le séjour, elle nous donne quelques précisions sur les magasins alentours avant de nous souhaiter Bonnes vacances. C’est parti pour une belle semaine ! »

Jour 2 – Un calme idéal pour se reposer

« Les rideaux occultants des velux récemment posés et la qualité de la literie nous ont assurés une bonne nuit. Un saut à la boulangerie voisine pour le petit-déjeuner et la journée commence. Les pistes cyclables balisées ne sont qu’à une cinquantaine de mètres et nous mènent tranquillement jusqu’au marché. On remplit nos sacs de pommes de terre, de moules de Noirmoutier, de fruits et de fromages de chèvre. Après un petit café en terrasse, on redépose les courses, on grignote avant de rejoindre la plage en quelques coups de pédales. En soirée, l’éclairage municipal est réduit ce qui permet de retrouver un superbe ciel étoilé. »

noirmoutier
Vue sur Noirmoutier-en-l’île et son château

Jour 3 – Un équipement complet, des transats jusqu’à la pince pour crabes

« Quel bonheur de commencer la journée par un peu de farniente. Le parasol est ouvert, les transats sont dépliés et les livres sont sortis. On jette un œil aussi aux brochures touristiques et aux plans laissés à notre intention. Cela nous inspire une grande boucle vélo, à travers les marais salants jusqu’au Vieil, puis retour avec un arrêt baignade après le port de l’Herbaudière. Pour savourer la poignée de bigorneaux récoltés sur l’estran, on trouve les piques dans le bahut, près des verres à pied pour l’apéro ! »

Jour 4 – Retrouvailles entre amis

« Le marché est tellement agréable qu’on y retourne, toujours à vélo. Nos courses ne craignant pas la chaleur, on s’accorde une promenade-shopping dans les rues de Noirmoutier en l’île. Entre les créations locales et quelques sélections soigneusement opérées en boutiques, la carte bleue est un peu sollicitée. On peut se le permettre ; le montant de la location est très raisonnable. Un coup de fil nous avertit que des amis sont de passage sur l’île. Rendez-vous est pris pour une terrasse sur le port, face au soleil couchant et aux bateaux. »

soleil couchant
NO stress à Noirmoutier

Jour 5 – Un super terrain de jeux et de sport, vestiaire compris

« Je profite de la fraîcheur du matin pour aller courir sur les sentiers de terre et de sable. Je m’aventure aussi sur le sable mouillé de la plage. Un super exercice ! 3/4h après, j’effectue de légers étirements sur la terrasse avant la douche. La salle de bains est spacieuse ; on ne se gêne pas. Tandis que les serviettes sèchent sur le fil, c’est reparti pour un tour de vélo. Cette fois, nous rejoignons les moulins de la Guérinière. Pour finir cette journée-triathlon dans le désordre, nous effectuons quelques longueurs entre deux brise-lames. La plage est tranquille, l’eau est bonne et aucune vague ne vient casser notre rythme. »

Jour 6 – Une plage différente chaque jour

« C’est déjà la dernière journée complète que nous passons sur l’île ! Et nous n’avons toujours pas foulé l’emblématique plage du Bois de la Chaize. Alors pour une fois, nous reprenons la voiture pour profiter d’un des très bons restaurants présents à l’Herbaudière avant une longue session-plage-baignade près des cabines de bains. Une petite marche dans le bois conclut l’après-midi. La fraîcheur revenant dans la soirée, le préau est bienvenu pour apprécier le dernier dîner. »

noirmoutier bois de la chaize
Au bois de la Chaize, les cabines paradent face à la mer

Jour 7 – Agréable jusqu’au bout du séjour

« Avec la propriétaire, nous avons convenu d’un horaire de départ un peu tardif. Du coup, pas besoin de se presser pour boucler les valises. D’autant plus que le ménage s’effectue sans difficulté : le côté fonctionnel du logement + l’équipement à disposition facilitent les choses. Nous mettons les valises dans le coffre quand la propriétaire arrive. Elle vérifie que tout s’est bien passé, que rien ne nous a manqué. On s’attarde, on papote mais le passage du Gois n’attend pas ! A bientôt Noirmoutier. »

Si vous aussi, vous souhaitez partager un témoignage sur votre séjour en location saisonnière, n’hésitez pas !

Ces articles devraient également vous intéresser

Toute l'actualité